Le COVID-19 influe sur notre comportement : le pouvoir d’agir sur nos pensées

Classé dans : Article | 0
Je vais bien + Simley

La propagation fulgurante du Coronavirus

L’épidémie de Covid-19 continue sa progression exponentielle et c’est ce que nous rappelle chaque jour les médias.

Alors que le virus continue à se propager à l’échelle mondiale et que le nombre de cas diagnostiqués continue d’augmenter, l’anxiété liée à l’épidémie est également en hausse. Nos pensées influencent nos comportements. Aussi pour relâcher la pression, un conseil : restez le plus possible dans le présent, c’est la seule dimension sur laquelle nous avons prise.

 

L’anxiété monte, en réaction à la propagation fulgurante du Coronavirus

Trop penser au passé fait remonter des regrets, des remords et toutes les émotions qui y sont associées (tristesse, colère…). Supposons que je passe mon temps à déplorer de m’être éloigné d’un membre de ma famille suite à une dispute. J’occupe mon esprit à repenser à ce que j’aurais pu lui dire, ce que j’aurais pu faire. En conséquence, je rumine à vide puisqu’à ce stade je ne peux plus agir : la séparation a eu lieu.

De même, trop anticiper sur le futur est stressant, voire angoissant. Je me fais un film (rarement positif) qui vire parfois même au cauchemar. J’imagine un scénario terrible et me laisse gagner par une peur lancinante. Gardons à l’esprit que les humains ont tendance à exagérer le danger associé à des menaces inconnues par rapport à celles qu’ils connaissent déjà, comme la grippe saisonnière. Et puis, en observant les chiffres de mortalité liée au Coronavirus, rappelons nous simplement que le tabac provoque 75.000 morts en France/an...

C’est vrai que la situation est inédite et que le virus peut être dangereux en raison de son taux de mortalité. Mais soyons attentif à nos pensées négatives. En prenant conscience de ces pensées, vous pouvez développer des pensées alternatives plus rationnelles telles que : « le virus est dangereux, c’est vrai. Mais je prends toutes les précautions nécessaires pour lutter contre sa propagation ». En restant centré sur le présent, vous faites le choix de rester sur l’espace dans lequel vous pouvez agir sans vous laisser envahir par des pensées du passé ou du futur qui gâcheraient votre présent.

Comment contrôler cette anxiété ?

La sophrologie permet de revenir au présent en revenant à soi. Une prise de conscience de notre corps et nos ressentis corporels rassemble nos pensées éparpillées et nous recadre. L’EFT est également très efficace car cette technique permet de réduire les tensions liées aux émotions générées par la crise que nous traversons, telles la peur, la colère, la tristesse…. Fuir ces ressentis ne ferait que les augmenter. Cette technique peut vous aider à éviter d’être submergé par ces émotions et à mieux traverser l’épidémie.

 

Quelques astuces pour garder le contrôle 

Je vous propose de retrouver, dans la rubrique « pratique, rapide, un exercice », plusieurs entraînements qui vous permettront de passer à la pratique.

Enfin, pour réduire l’anxiété liée à l’actualité :

  • Limitez votre exposition aux informations sur le coronavirus
  • Dormez suffisamment
  • Faites de l'exercice physique en fonction de vos capacités
  • Pratiquez la sophrologie ou l’EFT

Ces comportements pendant la crise actuelle peuvent contribuer grandement à améliorer votre bien-être psychologique et à renforcer votre système immunitaire.

0 Partages
Aimez et partagez ma page...